Actualités

COVID-19 frappe durement certains patients souffrant d’obésité

De nouvelles données montrent que l'IMC (Indice de Masse Corporelle) joue un rôle pour déterminer qui a besoin de soins intensifs et qui survit

Une étude indique que les personnes ayant un IMC élevé ont déjà tendance à avoir des difficultés à respirer ; ils portent plus de poids sur leur poitrine, ce qui comprime les poumons. Parce que COVID-19 est principalement une maladie respiratoire, cela peut désavantager les patients plus lourds, selon les médecins.

Les personnes obèses «ont déjà des niveaux d’oxygène inférieurs, elles sont prédisposées à un dysfonctionnement pulmonaire et leur fonction thoracique est diminuée en raison du poids sur leur poitrine. Et beaucoup souffrent d’apnée du sommeil. Ils sont donc déjà à risque pulmonaire », explique Samuel Klein, gastro-entérologue et directeur du Center for Human Nutrition de la Washington University School of Medicine de St. Louis.

Les responsables de la santé publique disent que les personnes obèses ne devraient pas se sentir stigmatisées ou éviter de consulter un médecin; il est important d’être conscient de la menace que pose COVID-19. Les personnes ayant un IMC élevé peuvent vouloir faire preuve de plus de prudence, porter un masque à l’extérieur et faire livrer leurs courses au lieu de sortir en public, dit Sethi.

Source : https://www.sciencenews.org/article/coronavirus-covid19-obesity-risk-factor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.