ActualitésBourse d'études

Les 10 meilleures Universités en Suisse 2023

This post is also available in: English

La semaine dernière a marqué la publication de la très attendue 19ᵉ édition du QS World University Rankings. Après notre analyse du classement canadien, le tour est pour la Suisse.  Si l’on veut résumer cet article, apparemment, la Suisse, à défaut de ressources naturelles, l’abondance des ressources intellectuelles est bien là. Toutefois, si la position des universités suisses (reste) désirable, le repli global ne peut s’échapper à aucun radar.

Sur l’ensemble des universités classées, huit ont perdu leur rang. Seule l’Université de Bâle progresse, tandis que l’Université de la Suisse italienne reste stable. Comment expliquer cela ? Ce recul s’explique en grande partie par l’indicateur « réputation auprès des employeurs ». Neuf des dix établissements ont perdu en moyenne 54 rangs. Un indicateur qui représente un mauvais argument pour la compétitivité de la Suisse sur le marché de l’emploi national et international.

L’ETH Zurich est l’université la mieux classée de Suisse pour la quinzième année consécutive, malgré un recul d’une place au neuvième rang. Elle jouit de la meilleure réputation internationale du pays, se classant 18ᵉ et 51ᵉ au niveau mondial dans les indicateurs de réputation auprès des universitaires et des employeurs.

En bref, voici le classement local et mondial des universités suisses selon QS World University Rankings 2023 :

  1. ETH Zurich (9 au monde).
  2. EPFL Lausanne (16).
  3. Université de Zurich (83).
  4. Université de Bern (120).
  5. Université de Genève (125).
  6. Université de Bâle (136).
  7. Université de Lausanne (203).
  8. Université de la Suisse italienne(240).
  9. Université de St. Gallen (501-510).
  10. Université de Fribourg (571-580).

Voici notre analyse pour le classement des cinq premières universités :

1. ETH Zurich (9) : Meilleure université suisse

L’ETH est la meilleure université en Suisse. ETHZ a maintenu sa place dans le top 10 des meilleures universités au monde pour la huitième année consécutive, occupant la neuvième place mondial. Elle est l’unique université qui figure dans le top 10 en dehors des États-Unis et du Royaume-Uni.

Selon QS, l’université réjouisse d’une grande réputation auprès des universités et des employeurs. Son résultat en matière d’emploi est très enviable, marquant un score de 91 points.

2. EPFL Lausanne (16)

L’EPFL a reculé deux places par rapport à l’année dernière, se positionnant ainsi 16ᵉ au monde. Elle a marqué un parfait score (100/100) dans deux indicateurs d’internationalisation : le taux d’encadrement international et le ratio d’étudiants internationaux.

Les résultats de l’EPFL en matière d’emploi reste sa bête noire, elle a obtenu 28 points (seulement) sur une échelle de 100.

3. Université de Zurich (83)

Dans le classement actuel de QS, l’Université de Zurich a perdu 13 places et se retrouve au 83ᵉ rang. UZH a fait des bonnes performances au niveau de trois indicateurs : Taux d’encadrement international (100/100), taux d’encadrement des étudiants (93.3), et réseau international de recherche (93.5).

L’Université de Zurich se débrouille mieux que l’EPFL au niveau de l’employabilité de ses diplômés avec un score de 77.8 (/100). UZH reste cependant peu connu pour les employeurs (39.2).

4. Université de Bern (120)

L’Université de Berne a reculé une place par rapport à l’année précédente, occupant ainsi le 120ᵉ rang. Trois indicateurs sont la principale raison du classement actuel de Bern, à savoir, le taux d’encadrement international (100), les citations par faculté (98.3) et le réseau international de recherche (95.3).

L’Université de Berne a obtenu de mauvais résultats pour trois indicateurs : sa réputation chez les universitaires (30.3) ainsi que chez les employeurs (35.5), et surtout l’employabilité de ses diplômés avec un score de 18.4 (!).

5. Université de Genève (125)

L’Université de Genève suit une règle simple : la chute est une règle, l’amélioration est une exception. Son classement s’est rarement amélioré durant cette décennie. Cette année, marque sa plus grande perte en termes de rang, Elle a perdu 20 places, d’un coup, par rapport à l’année dernière, se plaçant ainsi 125ᵉ au monde.

Les indicateurs d’internationalisations (taux d’encadrement international, ratio d’étudiants internationaux et réseau international de recherche) son derrière cette position de l’Université de Genève.

Méthodologie de classement QS

Les six indicateurs qui déterminent le classement mondial des universités QS 2023 sont les suivants :

  • Réputation académique (universitaire) : examine la qualité de l’enseignement et de la recherche.
  • Réputation auprès des employeurs : évalue comment les établissements préparent les étudiants à des carrières réussies et quels établissements fournissent les diplômés les plus compétents, les plus innovants et les plus efficaces.
  • Ratio professeurs/étudiants : évalue comment les établissements offrent aux étudiants un accès significatif aux professeurs et aux tuteurs.
  • Citations par faculté : le nombre total de citations académiques dans les articles produits par une université sur une période de cinq ans (sans compter le self-citation).
  • Ratio d’étudiants internationaux et ratio de professeurs internationaux : Capacité à attirer des étudiants et du personnel académique de qualité du monde entier.

Deux nouveaux indicateurs sont introduits cette année :

  • Employabilité :  l’indicateur qui a plombé le classement des universités suisses cette année. Il reflète la capacité des établissements à garantir un haut niveau d’employabilité à leurs diplômés, tout en formant de futurs leaders qui auront un impact dans leurs domaines respectifs.
  • Réseau de recherche international : reflète la capacité des établissements à diversifier la géographie de leur réseau de recherche en établissant des partenariats durables avec d’autres établissements d’enseignement supérieur.

Qu’en dites-vous de ce classement ? Est-ce que les universités suisses seront capables de rebondir ou continueront-ils de plomber dans le classement ? Faites nous savoir votre avis.

Vous cherchez une bourse d’études en Suisse, alors jetez un coup d’œil sur ces opportunités :

Bourses d’études en Suisse : L’Ultime Guide

Les 20+ meilleures bourses d’études à ne pas rater

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.